Argent et politique

More Topics

Introduction

Croire au monde

Homo sapiens apprit à penser en termes de « eux » et « nous ». « Nous » renvoie au groupe qui vous entoure, qui que vous soyez ; « eux », ce sont tous les autres. En vérité, aucun animal social ne pense jamais aux intérêts de toute l’espèce à laquelle il appartient. Aucun chimpanzé ne pense aux intérêts de l’espèce des chimpanzés ; aucun escargot ne sortira une corne pour la communauté escargotine mondiale, aucun lion mâle alpha n’a le fantasme de devenir le roi de tous les lions, et à l’entrée d’une ruche vous ne verrez jamais le slogan : « Abeilles prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! »

Cependant, au cours du dernier millénaire, l’Homo sapiens s’est démarqué de plus en plus. Des personnes ont commencé à collaborer régulièrement avec de parfaits inconnus, qu’ils imaginaient comme « des frères » ou des « amis ». A l’heure actuelle, l’humanité toute entière repose sur un unique réseau de coopération. Même si aujourd’hui personne ne croit en un même dieu, ou n’obéit au même gouvernent, tous désirent utiliser la même monnaie. Oussama ben Laden, en dépit de toute sa haine pour la culture américaine, la religion américaine, et le système politique américain, adorait le dollar américain. Comment l’argent a-t-il pu réussir là où la religion et les rois ont échoué ?

Conférences

Articles

Comment marche la monnaie ?

Coquillages et dollars n’ont de valeur que dans notre imagination commune. Leur valeur ne tient pas à la structure chimique des coquilles et du papier, ni à leur couleur, ni à leur forme. (…) La monnaie n’est pas une réalité matérielle, mais une construction psychologique. Elle opère en transformant la matière en esprit. Mais pourquoi y réussit-elle ?

D’où vient qu’on soit prêt à échanger une rizière fertile contre une poignée de cauris inutiles ? Pourquoi êtes-vous prêt à servir des hamburgers, à vendre des polices d’assurance-maladie ou à faire du babysitting avec trois moutards odieux quand, pour tout prix de vos peines, vous ne recevez que quelques bouts de papier coloré ?

Les gens sont disposés à faire ce genre de choses quand ils ont confiance dans les fruits de leur imagination collective. La confiance est la matière première dans laquelle toutes les catégories de monnaie sont frappées. Quand un paysan riche vendait ses biens pour un sac de cauris et se rendait avec eux dans une autre province, il savait que, parvenu à destination, d’autres seraient disposés à lui vendre du riz, des maisons et des champs en échange de ses coquillages. La monnaie est donc un système de confiance mutuelle, et pas n’importe lequel : la monnaie est le système de confiance mutuelle le plus universel et le plus efficace qui ait jamais été imaginé.

Read More

Quand les questions d’éthique sont dépassées

Comme tous les autres sens, le sens de la justice a lui aussi des racines anciennes. Le sens moral humain a été façonné par des millions d’années d’évolution, adaptée pour aborder des interrogations sociales et éthiques qui survenaient dans les vies de petites sociétés de chasseurs-cueilleurs.
Le chasseur qui a tué le mammouth de ses propres mains est-il celui qui doit recevoir la plus grande part de viande ? Le fait que je sois plus fort que vous m’autorise-t-il à vous prendre tous les champignons que vous avez eu tant de mal à collecter ? Si j’apprends qu’une femme du groupe a l’intention de me tuer, est-ce que j’ai le droit de prévenir son geste en l’égorgeant dans l’obscurité de la nuit ? En apparence, peu de choses ont changé depuis que nous avons quitté la savane pour la jungle urbaine. Certains pourraient se dire que les problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui – le conflit israélo-palestinien, la discrimination sociale, la destruction des forêts – sont fondamentalement similaires. Mais c’est une illusion. En vérité, d’un point de vue moral, et de bien d’autres points de vue, nous sommes très peu adaptés au monde dans lequel nous vivons.
La faute incombe au nombre. Le sens de la justice des cueilleurs avait vocation à surmonter un petit nombre de dilemmes, des dilemmes qui survenaient dans les vies d’une douzaine de personnes, dans un rayon d’une douzaine de kilomètres et au cours de quelques décennies tout au plus. Lorsque nous tentons de comprendre les relations entre plusieurs millions de personnes sur l’ensemble des continents et au fil de générations entières, notre sens moral est complètement dépassé.

Read More